Succession de Nangaa à la CENI : “on ne mélange pas les anciennes tomates pourries avec les nouvelles”

Le président de Ensemble pour la République Moïse Katumbi a échangé avec l’Ambassadeur des États-Unis en RDC Mike Hammer au téléphone jeudi 18 juin sur la succession de Corneille Nangaa à la CENI et autres points.

Pour Katumbi, les anciens animateurs des équipes différentes de la CENI ne peuvent être parmi ceux là qui vont diriger la CENI pour les élections de 2023.

Lire aussi : RDC : Katumbi, Bemba, Fayulu et Muzito mettent en garde l’Assemblée Nationale dans les manœuvres de vouloir assujettir la Justice du pays par le FCC

” Les États-Unis sont un partenaire-clé de la RDC. Ce matin, discussion franche et amicale avec l’ambassadeur des USA en RDC. Les vrais amis se doivent toujours la vérité. Sur la CENI, j’ai relevé que pour des élections 2023 crédibles, on ne mélange pas les anciennes tomates pourries avec les nouvelles” a insisté Moïse Katumbi

Du côté de diplomate américain, ce dernier signe et persiste que la CENI soit dirigée par une personne irréprochable.

” Moïse Katumbi et moi avons échangé sur la meilleure façon de renforcer l institutions démocratiques en RDC, notamment en veillant à ce que la CENI soit dirigée par une personne irréprochable. Nous avons également discuté l situation de COVID-19 dans le Haut-Katanga, sensibilisation” a dit Mike Hammer

souvez-nous sur : Twitter

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Facebook
Twitter
YouTube