RDC : Sénat, Modeste BAHATI LUKWEBO, le président dont on parle (Analyse)

SVP veillez patager

Depuis l’avènement d’un nouvel ère politique en république démocratique du Congo, les manières et méthodes ont considérablement changés dans plusieurs institutions dont notamment le sénat.

La chambre haute du parlement dirigée aujourd’hui par un homme d’expérience, un professeur d’université, le président du sénat imprime depuis son arrivée à la chambre des sages une diversité impressionnante dans la gestion.

Une démocratie langagière hors norme, la protection aux mots a mots des droits des sénateurs, le vote des lois d’intérêt commun, bref le ton très élevé de démocratie fait écho dans l’ensemble de l’opinion publique.

Véritable metteur en scène de l’union sacrée de la nation vision salvatrice du chef de l’état, Modeste BAHATI fait d’office d’un véritable gladiateur et protecteur des droits des honorables sénateurs, oui parceque c’était l’une de ses promesses à ses collègues.


A peu de temps et parfois avec des difficultés politiques énormes Modeste BAHATI a su tenir les taureau par les cornes. Alors que l’institution était pratiquement orpheline d’une vision, le président du sénat arrive à redonner du sourire à cette orpheline institution qui hier était presque dans la rue.

Dans la marche pour le changement, le président BAHATI mene déjà largement au score face aux ennemis du peuple et fait face à un arbitrage de fois trop rigoureux pour combattre les acquis de l’union sacrée et accompagner dans une même dynamique la vision du président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Après la publication du gouvernement,l’union sacrée est à sa phase terminale et le peuple va sans tarder goûté aux fruits délicieux de ses immenses richesses.

Lambe Lambert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube