RDC : Patrick Muyaya lance un appel à toute personne de bonne volonté à pouvoir apporter un soutien aux FARDC.

SVP veillez patager

Lancé depuis le 17 mai 2021, la campagne « Bendele ekweya te » en soutien aux FARDC se poursuit. C’est dans ce cadre que le ministre de la communication a accompagné Mme Céleste Kemesha auprès du ministre de la défense. La présidente de cette ONG a remis un chèque de 110.000 USD mercredi 21 juillet 2021au ministre de la défense, Gilbert Kabanda.

Un motif de satisfaction pour le ministre de la communication en réponse à l’appel patriotique facilité notamment grâce à Kemesha, une organisation d’événements spécialisée dans les oeuvres de charité.

« En réponse à l’appel que nous avions lancé dans le cadre de la campagne « Bendele ekweya te », vous vous souvenez qu’après la proclamation de l’État de siège par le chef de l’État, nous avions pris l’initiative pour le compte du gouvernement d’organiser cette forme de campagne en soutien aux FARDC. Et nous avons appelé les bonnes volontés à répondre à cet appel patriotique dans le cadre de ce qu’on peut appeler aujourd’hui effort de guerre », a indiqué Patrick Muyaya.

Céleste Kemesha, représentante de cette organisation qui a facilité cette mobilisation, s’est réjoui de ce premier palier qui s’avère une réponse à l’appel patriotique du chef de l’État à travers son gouvernement.

Une occasion pour Patrick Muyaya de lancer un appel à toute personne de bonne volonté à pouvoir apporter un soutien aux FARDC.

Pour rappel, c’est en date du 15 mai que le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, avait procédé en direct du studio Maman Angebi de la Télévision nationale congolaise (RTNC), au lancement de la campagne de soutien aux Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et à la Police Nationale Congolaise (PNC).

Cette campagne vise la sensibilisation de la population Congolaise à soutenir les FARDC et la Police Nationale Congolaise à aller de l’avant pour vaincre complètement toutes les forces du mal qui ont fait couler beaucoup de sang de nos frères et sœurs dans ces provinces.

Frank Wasanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube