RDC : “Nous nous réjouissons que le général John Numbi, sanctionné par les États-Unis, ne soit plus à son poste” (Tibor Nagy)

Les États-Unis saluent le remplacement du général John Numbi au sein des Forces Armées de la République Démocratique du Congo par le général Gabriel Amisi NKumba, nommé inspecteur général de l’armée congolaise.

Tibor Nagy, secrétaire d’État adjoint américain aux affaires africaines, a déclaré que son pays de soutient l’engagement du président de la république à professionnaliser l’armée.

“Nous nous réjouissons que le général John Numbi, sanctionné par les États-Unis, ne soit plus à son poste. Les États-Unis soutiennent l’engagement du président Tshisekedi à améliorer les droits de l’homme et à professionnaliser les FARDC” a déclaré Tibor Nagy

Pour Rappel

L’administration américaine avait annoncé 28 septembre 2016 des sanctions financières contre les généraux Gabriel Amisi Kumba et John Numbi, respectivement commandant de la première zone de défense de l’armée congolaise et ancien chef de la police nationale congolaise.

Leurs avoirs éventuels aux Etats-Unis étaient gelés et il était interdit à tout ressortissant américain de réaliser des transactions avec ces deux généraux.

Le général Amisi Kumba est accusé d’avoir commandé des unités des FARDC dans la répression de manifestations politiques en 2016.

« De plus en plus de violations des droits à la liberté de s’exprimer et de se réunir pacifiquement ont été rapportées dans les provinces de l’ouest, notamment à Kinshasa », estime le Trésor qui cite l’usage « de force excessive et d’armes létales pendant des manifestations (…) particulièrement en janvier 2015 ».

Pour sa part, le général John Numbi est accusé d’avoir usé « d’intimidation violente pour s’assurer la victoire de candidats affiliés à la coalition du président Kabila » en mars 2016 lors d’élections.


Il aurait menacé de tuer des candidats de l’opposition s’ils ne se retiraient pas volontairement de la course et trois avaient obtempéré, avait précisé l’administration américaine qui avait souligné que si M. Numbi n’est plus membre officiel du gouvernement, il reste « un conseiller influent du président Kabila ».

Frank Wasanga

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Facebook
Twitter
YouTube