RDC : Marche anti Malonda: 6 morts, 92 blessés et 115 personnes arrêtées (Bilan UDPS)

Selon le communiqué parvenu à Infos +, l’UDPS/Tshisekedi a fait le bilan provisoire des manifestations anti Malonda du jeudi 09 juillet 2020.

  • 6 morts dont 3 à Kinshasa, 2 à Lubumbashi, parmi lesquels un president sectionnaire et 1 à Goma.
  • 92 personnes blessées par balles réelles
  • 115 personnes ont été arrêtées

« La présidence du parti présente ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées et exprime toute sa solidarité à l’endroit des personnes blessées. Elle rassure l’opinion nationale que les actes de violence de ce 09 juillet 2020, comme ceux connus dans le passé, notamment les carnages du 19 et 20 septembre 2016, ne resteront pas impunis » dit le communiqué

Le parti présidentiel exprime sa profonde indignation du fait:

  1. De l’utilisation, par la police nationale congolaise des armes létales face aux manifestants pacifiques,
  2. Du recours à des jeunes drogués, communément appelés Kulunas, armés des machettes par un parti politique du FCC bien identifié, pour s’attaquer aux manifestants et vandaliser les biens des privés, jusqu’à provoquer mort d’homme et de nombreux blessés par balles dans les rangs de l’UDPS.

l’UDPS/Tshisekedi rend le gouvernement responsable pour avoir, dans son du 08 juillet 2020, tenu des propos qui ont incité la police à commettre des actes de violence contre les manifestants pacifiques qui ne demandaient qu’à être encadrés.

l’UDPS/Tshisekedi rend aussi le Commissaire général de la police nationale congolaise responsable pour des ordres manifestement illégaux donnés à la police.

l’UDPS/Tshisekedi cite le major Ngalasi d’avoir tiré à bout portant causant mort d’homme.

Le major Carine Lokeso est également pointé du doigt pour des de violence sur des manifestants pacifiques et pour avoir couvert la tentative d’incendie d’une station d’essence.

Au cas où l’assemblée nationale ne reviendrait pas sur sa position consistant à imposer Ronsard Malonda comme President de la CENI, l’UDPS promet de donner un autre mot d’ordre pour manifester.

Frank Wasanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube