RDC : L’instauration d’un Etat de droit passera par le pilier de la démocratie qu’est le Parlement (Jeanine Mabunda)

À l’occasion de la journée mondiale du parlementarisme célébrée chaque le 30 juin, la Présidente de l’Assemblée Nationale Jeanine Mabunda a tenu à rendre hommage à tous les Honorables Députés nationaux et Sénateurs ainsi qu’aux élus provinciaux, représentants légitimes du peuple Congolais dans sa diversité, pour leur dévouement patriotique à accomplir leurs prérogatives en ces temps de pandémie COVID-19.

« En ce moment difficile, le rôle du Parlement est essentiel pour encadrer les mesures d’urgence, voter des lois sociales pour un Congo plus équitable comme les lois contre la corruption, pour la promotion des 10 millions d’handicapés, pour la protection des peuples autochtones, une révision du Code de l’agriculture et contrôler l’action du gouvernement notamment dans la gestion de la riposte à la pandémie dont les effets négatifs multiformes se font ressentir par tous » a déclaré la présidente de la chambre basse du parlement

Jeanine Mabunda a ajouté que les deux chambres parlementaires ont voté des autorisations de ratification d’accords avec les partenaires internationaux pour l’amélioration du social Congolais dans les domaines d’appui au développement des petites et moyennes entreprises, développement des chaines de valeurs agricoles dans six provinces, appui au bien-être alternatif des enfants et jeunes impliqués dans la chaine d’approvisionnement du cobalt, amélioration des systèmes de surveillance des maladies en Afrique centrale et préparation stratégique et la réponse au Coronavirus.

La Présidente de l’Assemblée Nationale a fait voir que les Assemblées parlementaires nationales incarnent la démocratie et sont les institutions centrales par lesquelles la volonté du peuple s’exprime.

« L’instauration d’un Etat de droit souhaité par tous passera par ce pilier de la démocratie qu’est le Parlement dont la vocation est d’améliorer la vie de nos populations qu’elles représentent.
Ce travail parlementaire crucial pour la bonne santé de notre jeune démocratie doit s’accomplir dans des conditions de sécurité optimales pour les élus dans le strict respect de notre Constitution »a-t-il conclu

Frank Wasanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube