RDC : Levée de l’état d’urgence, l’équipe de la riposte contre la Covid-19 sollicite 15 jours pour mettre en place certaines mesures de protection

La République Démocratique du Congo réfléchit déjà sur une reprise à la normale des activités sous certains préalables pour éviter la propagation de la pandémie de COVID-19.

C’est ce qui justifie la séance de travail que le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, a présidé lundi 06 juillet 2020 à la primature, sur les conditions d’une éventuelle levée de l’état d’urgence sanitaire décrétée par le Chef de l’Etat depuis le début de la maladie à Coronavirus en RDC.

Pour y réfléchir, le chef du Gouvernement qui chapote le Comité Multi-sectoriel de Riposte contre la COVID-19, a réuni le Coordonnateur de la Task Force, le docteur Kamba, le Coordonnateur du secrétariat Technique du Comité multisectoriel de la riposte contre la Covid 19, l’Administateur Délégué de la Fédération des Entreprises du Congo, FEC, le Secrétaire Exécutif de l’Association Nationale des Entreprises Publiques, ANEP, ainsi que le président de la Coopérative des petities et Moyennes entreprises du Congo, COPEMECO, ont pris part à cette séance de travail.

Dans son compte rendu de cette réunion, le Coordonnateur de la Task Force, le docteur Kamba, a annoncé que le Secrétariat Technique du Comité Multi-sectoriel de Riposte contre la pandémie de COVID-19, maintient d’abord de manière générale les mesures barrières.

Le Comité de Riposte a évoqué lors de cette réunion, la nécessité de donner plus des moyens à l’équipe de Riposte pour implanter plusieurs laboratoires et procéder au test rapide de dépistage de COVID-19, aux entrées et aux sorties du territoire.

Le Secrétariat technique du Comité multi-sectoriel de Riposte contre la pandémie de COVID-19, a demandé un délai de 10 à 15 jours pour mettre en place certaines mesures de protection avant la levée de l’état d’urgence sanitaire.

L’autre point évalué, c’est le déconfinement progressif de la commune de la Gombe qui est effectif depuis une semaine. A ce sujet, Il est demandé aux Entreprises, restaurants, magasins, cafés et autres structures concernées, de respecter toutes les mesures barrières qui accompagnent ce déconfinement progressif de cette commune des affaires au pays.

Il s’agit entre autres, de la mise en place de dispositif de lavage des mains, la distanciation sociale et le port obligatoire de masque. Les éléments de la Police nationale sont donc chargés de veiller à l’application de ces mesures qui sont essentielles pour stopper la propagation du Coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube