RDC : Les revendications des opérateurs miniers soumises au Président de la République

Les revendications d’un certain nombre de questions qui entravent le bon fonctionnement de l’industrie minière en République Démocratique du Congo ont été passées en revue au cours d’une séance de travail qui a réuni autour du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, mardi 08 septembre 2020, le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilukamba, les opérateurs miniers, quelques membres du gouvernement et le gouverneur de la Banque centrale du Congo.

Le ministre des Mines, Willy Kitobo a déclaré à la presse au sortir de la réunion, qu’il était essentiellement question d’échanger sur des sujets qui fâchent le bon fonctionnement de l’industrie minière en République Démocratique du Congo, notamment ceux en rapport avec la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), l’implication de la DGDA et les compensations.

“S’agissant de la TVA, il a été question d’envisager les mécanismes de remboursements de celles qui avaient déjà été collectées dans les années antérieures. Pour le ministre des Mines, toutes ces questions avaient déjà été débattues avec le gouvernement et que la commission avait en son temps proposé des pistes de solutions sous forme de perception en remboursement direct. On attend la conclusion de la commission pour que cette question soit effective”, a précisé le ministre.

Quant à la question de compensation, le ministre a ajouté “qu’il y a des discussions qui continuent et on espère qu’elle trouvera des solutions les mois à venir. Il faut qu’on fasse un état des lieux de tout ce qui était déjà fait”

Pour sa part, Louis Watum, le président de la chambre des Mines de la RDC, les revendications des opérateurs miniers ont trouvé une oreille très ententive auprès du Chef de l’État dont ils saluent l’ouverture et la disponibilité vis-à-vis de leurs preoccupations.

Il a encore ajouté qu’étant donné que l’économie du pays se fonde sur l’industrie minière, “ils ont jugé nécessaire et indispensable de soulever le problème du blocage des comptes de quelques industries minières, tout en demandant qu’on puisse surseoir toutes ces mesures afin de permettre qu’il y ait un bon climat des affaires”

Frank Wasanga

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Facebook
Twitter
YouTube