RDC : Les Presidents des Groupes parlementaires du FCC « refusent de porter la responsabilité d’un éventuel glissement du calendrier électoral »(Déclaration)

Dans une déclaration, les présidents des groupes parlementaires du Front Commun pour le Congo (FCC) dénoncent la démarche des certains acteurs politiques et de la société civile sur le dossier de la CENI.

« … dénonçons et condamnons la démarche malicieuse orchestrée par certains acteurs politiques et de la société civile sous l’influence des certaines officines extérieures que nous connaissons tendant à déstabiliser la République sous couvert de l’organisation d’un prétendu dialogue national autour de la matière électorale qui relève pourtant de la compétence des institutions légalement établies » dit le communiqué

Ces derniers, ont déclaré qu’ils demeurent ouverts pour statuer positivement sur ces questions électorales à la session ordinaire prochaine.

Ils appellent le bureau de l’Assemblée Nationale à poursuivre sa mission de facilitation auprès des parties prenantes devant désigner leurs membres à la CENI.

« Nous refusons de la responsabilité d’un éventuel glissement du calendrier électoral, souhaité par certaines formations politiques » ajoutent les Presidents des Groupes parlementaires du FCC

Ces parlementaires demandent à Félix Tshisekedi et à Joseph Kabila de conjuguer les efforts pour la sauvegarde de la paix.

« Tout en réitérant notre soutien à la coalition FCC-CACH, les Presidents des Groupes parlementaires du FCC demandent au Président de la république, Chef de l’État et garant du bon fonctionnement des institutions, Félix Antoine Tshisekedi et au Président honoraire Joseph Kabila Kabange de conjuguer inlassablement leurs efforts pour la sauvegarde de la paix, de la cohésion Nationale et le bien-être de la population congolaise dans le respect de la constitution et des lois de république » appel des Presidents des Groupes parlementaires du FCC

Ils félicitent également la grande mobilisation et l’organisation des marches pacifiques sur toute l’étendue du territoire national, des militants et sympathisants des partis politiques et associations membres du Front Commun pour le Congo qui ont démontré clairement leur attachement aux institutions légalement établies, au respect de la constitution et ont dénoncé la dérive dictatoriale de triste mémoire.

Frank Wasanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube