RDC : Les FARDC vont poursuivre en justice les auteurs et co-auteurs des informations qui menacent dangereusement l’unité nationale (communiqué)

Selon le communiqué parvenu à Infos +, le porte parole des FARDC, le général major Léon-Richard Kasonga fait savoir que depuis un certain temps, quelques groupes armés d’origine essentiellement ethnique, qui opèrent sous le prétexte inacceptable d’autodéfense, diffusent dans les réseaux sociaux diverses accusations infondées contre les Forces Armées de la République démocratique du Congo dans le but inavoué de ternir leur image et salir leur réputation au sein de l’opinion nationale et internationale.

“En effet, ces groupes armés et manipulés par les politiciens en mal de positionnement du Congo prétendent que les FARDC défendent la cause de certaines communautés au détriment d’autres territoires de Mwenga, d’Uvira et de Fizi dans la même province du Sud-Kivu. En réalité, ce sont ces hors la loi, membres d’une même ethnie, appuyés par quelques coreligionnaires déserteurs de nos Forces Armées qui se sont constitués en une rébellion et s’attaquent aussi bien aux autres communautés locales qu’aux FARDC” déclare le porte parole des FARDC

Le général major Léon-Richard Kasonga ajoute que les FARDC tiennent à rappeler à l’opinion publique qu’aux termes de la Constitution de la RDC, elles sont républicaines, apolitiques et au service de la Nation toute entière et elles comprennent en leur sein des membres de toutes les communautés du pays sans exclusive.

Richard Kasonga revient aussi sur la collaboration entre les FARDC et la Monusco.

“Les Forces Armées de la République démocratique du Congo rappellent qu’elles travaillent avec la communauté internationale, représentée par la Monusco, dans l’accompagnement de leurs missions régaliennes dans la province du Sud-Kivu que dans les autres provinces à l’instar de l’Ituri en proie aussi à des conflits intercommunautaires”

“Nos Forces Armées ont pour la mission d’imposer la paix et de traquer tous les groupes armés qui sèment la désolation parmi les populations civiles, qui s’attaquent aux symboles de l’État et refusent de déposer les armes” a-t-il dit

Enfin, les FARDC dans son communiqué mettent en garde non seulement les auteurs de tous bords de cas actes répréhensibles mais aussi contre la diffusion de ce genre d’information divisionnistes, séparatistes, ethnicistes et malicieuses.

Frank Wasanga

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Facebook
Twitter
YouTube