RDC : Les efforts fournis commencent à produire des effets, notamment la stabilité du taux de change selon le gouvernement

Les efforts fournis par le Gouvernement et la Banque Centrale du Congo pour stabiliser le franc congolais produisent déjà des effets positifs.

Le Comité de Conjoncture économique qui s’est réuni exceptionnellement mercredi 05 août 2020, autour du Premier Ministre Ilunga Ilunkamba, à l’Immeuble du Gouvernement, annonce déjà la poursuite de ces efforts. A travers une gestion rigoureuse, l’Exécutif central va rationaliser davantage les dépenses publiques.

Le Vice-premier Ministre en charge du Budget, qui a dressé le compte de cette séance de travail, a confié qu’il est prévu que la BCC intervienne encore dans les secteurs bancaires et monétaires avec 25 millions de dollars américains pour stabiliser le taux de change en République Démocratique du Congo.

En cette période où l’économie nationale reste touchée par les effets néfastes de la pandémie de COVID-19, le chef du Gouvernement congolais a lancé un appel au patriotisme notamment dans le paiement des impôts afin d’améliorer les recettes publiques, a déclaré Jean-Baudouin Mayo.

Dans le secteur minier, la note d’information soumise au Comité par le Ministre des Mines Willy KITOBO, a révélé une certaine embellie de la production minière.

A titre d’exemple, le prix du Cobalt est passé de 28.000 USD à 28.500 USD la tonne, et celui du cuivre se maintient à 6.400 dollars américains la tonne. Des signes très encourageants, ont estimé les membres du Comité de conjoncture.

L’Administrateur Délégué de la FEC, Kimona Bononge, également invité à participer à cette séance de travail consacrée à l’examen de la situation économique du pays, a fait part au Comité de conjoncture des revendications des pétroliers de la zone Sud-Est.

A ce sujet, le Premier Ministre Ilunga a instruit la Ministre de l’Economie d’examiner toutes ces revendications de la FEC avec d’autres membres du Gouvernement central pour proposer des solutions idoines.

Frank Wasanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube