RDC : “l’ECC rejette en bloc les allégations de l’évêque général Sony Kafuta qui sont dépourvues de tout fondement véridique, logique et juridique” (Communiqué)

Dans un communiqué de presse, l’Eglise du Christ au Congo (ECC) se dit être désagréablement surprise, jeudi 09 juillet 2020, par les propos tenus par le Représentant Légal des Églises de Réveil (ERC), l’évêque général Sony Kafuta, à l’endroit des confessions religieuses de l’ECC et de la CENCO, à la suite d’actes de vandalisme perpétrés par des manifestants sur les installations de l’église Armée de l’Éternel à l’occasion des marches organisées par des acteurs politiques et certaines organisations de Société civile contre l’enterinement illégal de Ronsard Malonda comme délégué des confessions religieuses à la CENI.

“l’ECC condamne avec véhémence l’acte de profanation d’un temple de Dieu quelles qu’en soient les motivations au même titre que les paroles de menaces proférées par le Représentant Légal des Églises de Réveil du Congo à l’endroit de l’ECC et de la CENCO” dit le communiqué

L’église du Christ au Congo ECC rejette aussi en bloc les allégations de l’évêque général Sony Kafuta.

“l’ECC rejette en bloc les allégations de l’évêque général de l’ERC qui sont dépourvues de tout fondement véridique, logique et juridique” ajoute le communiqué

l’ECC rappelle à Sony Kafuta de s’abstenir de réagir sous l’effet de la colère.

“l’ECC rappelle à ce leader religieux de faire preuve de la retenue dans ses propros et de s’abstenir de réagir sous l’effet de la colère” a rappelé l’ECC

l’ECC regrette également la perte en vies humaines et présente ses condoléances les plus émues aux familles éplorées à la suite de ces marchés.

Pour rappel, l’évêque général Sony Kafuta a déclaré la guerre à l’église catholique et à l’ECC jeudi 09 juillet 2020.

“Mon église est démolie. Ce sont des actes prémédités. Ils n’ont pas le monopole de la violence. Nous sommes aussi capables de réagir, de riposter et de brûler d’autres églises et d’autres États-majors politiques. La Police et l’Armée ne sauront rien faire”, prévient Sony Kafuta.

Très fâché, le président des Églises de Réveil en RDC a tonné : “nous ne sommes pas de femmes. Nous sommes des hommes. Il y aura riposte. Nous le promettons”.

“C’est l’Église qui est derrière cette violence. Ce ne sont pas de partis politiques. C’est l’Église catholique et l’ECC. Nous le savons”.

Frank Wasanga

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Facebook
Twitter
YouTube