RDC : Le Ministre de l’enseignement supérieur et universitaire Muhindo Nzangi contre les frais des syllabus

Le ministre de l’Enseignement Superieur et Universitaire vient d’avertir les recteurs et Directeurs Généraux d’en finir avec cette histoire de faire payer les syllabus et autres frais de droits d’auteur.

Lors de sa ronde des universités et Intituts Supérieurs mardi 04 Mai 2021, le ministre Muhindo Nzangi s’est rendu compte de ce fléau.


A l’ISC (Institut Supérieur de Commerce) où il y a plus de 22.000 étudiants, les frais de syllabus, par cours, sont de 15$ sans autres frais connexes.

A part les problèmes du pléthore dans les auditoires, des recours par manque des points académiques ou omissions des noms après les examens, la vente de l’alcool dans des ligablo privés ont offusqué le ministre.


A l’UPN, le ministre a invité les autorités académiques à assainir le milieu universitaire. L’Université Pédagogique Nationale est insalubre. Les étudiants sont dans une promiscuité à éviter.

Pas d’électricité dans certains couloirs et auditoires. Le personnel administratif accuse parfois plus de douze ans d’impayement.

Le président des étudiants a réitéré leur demande de lutter contre les anti-valeurs dans les universités et instituts supérieurs.


À l’INBTP, le ministre a été encore plus surpris. Il est entré, à l’Institut National des Bâtiments et Travaux Publics, dans un auditoire où se côtoient plus de 600 étudiants. Le ministre Nzangi a tranché :

” Le chef de l’Etat a choisi un jeune comme ministre de l’ESU. Nous devons lutter contre les tracasseries. L’histoire de faire payer les syllabus doit s’arreter dès maintenant.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Facebook
Twitter
YouTube