RDC : Le député national Tumba Ciabola Bintou dépose à l’Assemblée Nationale une proposition de loi portant règlementation de l’exercice de la médecine traditionnelle en République Démocratique du Congo

SVP veillez patager



Le député national UDPS élu du territoire de Katanda au Kasaï Oriental, l’honorable Tumba Ciabola Bintou a déposé au bureau de l’Assemblée Nationale vendredi 02 décembre 2022, la proposition de loi portant règlementation de l’exercice de la médecine traditionnelle en République Démocratique du Congo.

Pour cet élu national, la médecine traditionnelle qui a toujours existé dans notre pays, prend en charge plusieurs patients, et même l’OMS reconnaît que plus au moins 70% de la population africaine recourent à cette médecine surtout en milieux ruraux où habitent la majorité de la population.



L’honorable Tumba Ciabola Bintou a fait le constat que , la médecine traditionnelle souffre de l’absence d’une réglementation spécifique depuis son existence avant, pendant et après la colonisation ; et toutes les lois appliquées à cette médecine n’avaient rien avoir avec cette dernière.

« Aujourd’hui, c’est un grand jour pour la médecine traditionnelle en République Démocratique du Congo, jour où nous déposons officiellement la proposition de loi portant règlementation de l’exercice de la médecine traditionnelle en RDC. Cette proposition de loi n’est pas à confondre avec la loi sur la santé publique qui englobe plusieurs secteurs dont la médecine traditionnelle à laquelle on a réservé seulement trois articles sur les 200… » a déclaré l’honorable Tumba Ciabola Bintou

Le député national Tumba Ciabola Bintou a ajouté que « cette proposition de loi une adoptée, sera la première loi spécifique qui va réglementer la médecine traditionnelle dans notre pays. Cela va non seulement promouvoir, contrôler et limiter les dégâts de la médecine traditionnelle.

L’honorable Tumba Ciabola Bintou demande à tous les tradi praticiens d’accompagner et de soutenir cette proposition de loi pendant tout son processus du dépôt au bureau de l’Assemblée Nationale jusqu’à la promulgation par le Président de la République.

Il demande aussi au bureau de l’Assemblée Nationale, de programmer le plus vite que possible cette proposition de loi au courant de cette session de septembre.

Il a terminé ses propos en déclarant que « les critiques négatives en rapport avec la médecine traditionnelle ne résoudront aucun problème, seul la loi et la volonté politique y parviendront »

Frank Wasanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube