RDC : Le Chef de l’Etat va s’adresser à la Nation incessamment en vue d’annoncer des décisions en rapport avec la fin de l’état d’urgence

Le Vice-Ministre de la Santé, complété par le professeur MUYEMBE, Coordonnateur du Secrétariat Technique de la riposte contre la COVID-19 a donné les informations suivantes sur la nécessité de la levée de l’état d’urgence :


Le principe de la levée progressive de l’état d’urgence trouve sa justification au regard des paramètres ci-après :


a) Epidémiologiques
A travers la prise en compte de la nature désormais endémique de la COVID-19.
b) Politiques
La difficulté d’une nouvelle prorogation de l’état d’urgence par le Parlement.
c) Internationaux
La prise en compte de la reprise des activités dans le monde.
d) Economiques
La nécessité de la relance des activités.


La nécessité de faire accompagner la levée de l’état d’urgence des dispositifs contraignants et coercitifs afin de faire observer les gestes-barrières et sanitaires appropriés, en particulier, le port obligatoire des masques.


L’arsenal juridique y relatif sera connu dans les jours qui viennent.


Par ailleurs, le Coordonnateur du Secrétariat Technique à la riposte a rappelé les préalables et les mesures sanitaires qu’il y a lieu de respecter selon les secteurs ou types d’activités.
Quant à la période à prendre en compte pour l’application totale de la mesure de levée progressive de l’état d’urgence, le Coordonnateur a proposé qu’elle aille du 21 juillet au 07 septembre 2020.

Ce temps devrait permettre aux Responsables des secteurs concernés d’apporter les plans d’exécution progressive des mesures et de faire une grande conscientisation dans leurs secteurs.


 Les résultats des stratégies mises en place pour lutter contre la COVID-19 peuvent être listés comme suit :

  • Ralentissement de l’expansion de la pandémie ;
  • Décentralisation des diagnostics ;
  • Baisse de la létalité de 11,9% (mars 2020) à 2,2% (juillet 2020) ;
  • Classement honorable de la République Démocratique du Congo en Afrique en termes de contamination et de létalité.
    Le Coordonnateur du Secrétariat Technique a fait remarquer que le respect des gestes-barrières reste une condition essentielle de la réussite du déconfinement progressif consécutif à la levée de l’état d’urgence. Autrement, il pourrait être envisagé le re-confinement, à l’instar de ce qui s’est passé en Afrique en particulier à Madagascar, au Maroc et en Algérie.
  • Une minute de silence a été observée pour les professionnels de la santé morts dans le cadre de la lutte contre la COVID-19.
    Il y a lieu de relever que conformément aux orientations du Premier Ministre, chaque Ministère présentera les dispositions à prendre dans son secteur en rapport avec la levée de l’état d’urgence.
  • Le Chef de l’Etat devrait s’adresser à la Nation incessamment en vue d’annoncer des décisions en rapport avec l’état d’urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube