RDC : La veuve Ilunga Munkamba Kanyuka Marie Thérèse dénonce le DG de l’ONIP Richard Ilunga chez le Premier Ministre Sama Lukonde sur un conflit de 3 parcelles

SVP veillez patager

La veuve Ilunga Munkamba Marie Thérèse du feu ILUNGA Dibwe LUAKAMANYABO saisit le nouveau Premier Ministre Sama Lukonde Kyenge pour dénoncer le comportement du directeur général de l’ONIP Richard Ilunga.

A travers ses avocats conseils, la veuve de Mr ILUNGA Dibwe accuse Richard Ilunga DG de l’Office National d’identification de la population, « le Faux en écriture et son usage, trafic d’influence d’occupation illégale et manque de dignité »

La veuve Ilunga Munkamba affirme qu’en février 2020, le DG de l’ONIP s’est rendu frauduleusement à Moanda, après avoir soutiré les titres de propriété au nom du feu ILUNGA Dibwe LUAKAMANYABO Alphonse, sans accord des autres héritiers ni de la veuve en se faisant établi le certificat d’enregistrement.

« Le comportement incivique de Mr Richard Ilunga, DG de l’ONIP ne fait pas bonne école, c’est un maniaque de la population de la justice congolaise; il a même poussé son immoralité très haut, en fabricant un héritier pour s’attribuer un double patrimoine, le cas d’un certain NKUMU IPEKE Christian qu’il a donné le nom Ilunga NKUMU Christian. Toute honte bue le DG a fabriqué la carte d’électeur (identité) » écrit Maître Augustin Yaongonda Asumani au premier ministre Sama Lukonde

A travers cette correspondance adressée au premier ministre Sama Lukonde dont une copie est parvenue à la rédaction d’Infosplus, madame ILUNGA Marie Thérèse interpelle le numéro 1 du gouvernement de l’Union Sacrée car le DG de l’ONIP est capable de détourner sans pitié le patrimoine familial, que dire du patrimoine de l’État dont il a la charge de protéger ?

Selon toujours la correspondance, la grande famille ILUNGA a déjà attribué à Richard Ilunga sa part d’héritage en lui attribuant une parcelle sur le boulevard Lumumba, au quartier Mikondo, dans la commune de Kimbasenke, ville province de Kinshasa ; un appartement n°2(ex-bureau), Bâtiment Amika, CE vol.24, folio 180, ville de Kananga, dans la province du Kasaï Central.

La grande famille ILUNGA accuse également Richard Ilunga d’avoir vendu l’une des maisons jumelées de la concession dite « chantier » à Kingabwa sans l’accord des autres héritiers.

Christelle Madjau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube