RDC: « Je ne vais pas rester dans le passé, je suis dans l’avenir. J’ai pardonné pour la présidentielle de 2018 (Martin Fayulu)

Devant quelques journalistes congolais aux États-Unis, Martin Fayulu Madidi a déclaré avoir accordé son pardon pour tout ce qui s’est passé lors de la présidentielle de 2018.

« Un chrétien a deux valeurs: la première c’est l’amour et la deuxième c’est le pardon. Moi j’ai pardonné, maintenant je ne vais pas rester dans le passé, je suis dans l’avenir. Que faire dans l’avenir? La proposition est sur la table » a déclaré Martin Fayulu

Ce l’un des leaders de la coalition LAMUKA a précisé que le problème réside au niveau de ceux qui ne veulent pas reconnaître qu’ils ont volé et tripatouillé les résultats des élections.

« Ceux qui ne pardonnent pas, c’est ceux qui ne veulent pas reconnaître qu’ils ont volé. C’est ça le problème, parce que vous dites pardonner mais ceux qui ont volé, ceux qui ont fauté doivent reconnaître aussi qu’ils ont tord et ils doivent se repentir », a ajouté Martin Fayulu

Dissolution de l’Assemblée Nationale, Martin Fayulu n’est pas du tout d’accord.

Pour lui, il faudrait plutôt que le bureau de l’Assemblée Nationale démissionne parce que ce dernier ne respecte pas le Règlement intérieur de la chambre basse du parlement.

S’il faut dissoudre, ça serait de dissoudre les institutions comme, la Présidence de la République, le Parlement, les assemblées provinciales et les gouverneurs des provinces et repartir à zéro pour des nouvelles élections.

Frank Wasanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube