RDC : Félix Tshisekedi demande au gouvernement de prendre toutes les mesures idoines pour nettoyer les postes frontaliers de tous les services dont la présence est injustifiée

Le Président de la République est informé depuis un certain temps, que l’on assiste à une résurgence du phénomène de multiplication des services étatiques et provinciaux aux différents postes frontaliers du pays.


Cette situation qui n’est pas de nature à contribuer à l’assainissement du climat des affaires et à l’accroissement des recettes dont le pays a grandement besoin pour faire face à la crise socio-économique, entraîne de nombreuses conséquences négatives notamment des tracasseries, prélèvements illicites des taxes et frais administratifs, la criminalisation du commerce frontalier, la recrudescence de la contrebande, etc.


Dans le même ordre d’idées, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi a instruit le Gouvernement, notamment les Ministres ayant dans leurs attributions l’Intérieur, le Transport, le Commerce extérieur et les Finances et ce, sous la conduite du Premier Ministre, de lui faire en urgence un rapport circonstancié sur cette question.


Entretemps, il leur a demandé de prendre toutes les mesures idoines aux fins de nettoyer nos postes frontaliers de tous les services dont la présence est injustifiée au regard du Décret 036/2002 du 28 mars 2002 portant désignation des services et organismes publics habilités à exercer aux frontières de la République Démocratique du Congo.

“Il faut mettre fin immédiatement à toutes les opérations illicites et faire rapport à chaque réunion du Conseil des Ministres sur l’évolution de la situation aux différents postes frontaliers du pays” a insisté le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi

Frank Wasanga

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Facebook
Twitter
YouTube