RDC : Félix Antoine Tshisekedi ténu informé des résultats des consultations préliminaires sur les stratégies de paix dans les Grands Lacs

SVP veillez patager

La Représentante spéciale du secrétaire générale des Nations unies en République Démocratique du Congo, Bintou Keita, été reçue en audience ce jeudi 10 juin 2021 à la cité de l’Union africaine par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

La Cheffe de la Monusco s’était faite accompagnée par l’Envoyé spécial du secrétaire général pour la région des Grands lacs, M. Huang Xia. Ce dernier était venu faire part au Chef de l’Etat, de l’évolution de la mission lui confiée par le secrétaire général de l’Onu, António Guterres, portant sur la stratégie régionale à mettre en œuvre pour assurer une paix durable dans les Grands lacs africains.


Ayant reçu le quitus du secrétaire général des Nations Unies, l’Accord-cadre qui en a résulté après approbation des pays signataires et des membres du Conseil de sécurité, devrait faire l‘objet d’un plan d’action pour traduire en acte cette stratégie régionale, a indiqué à la presse M. Huang Xia au sortir de l’audience.

« Je suis venu pour rendre compte au Président de la République des consultations préliminaires ainsi que des résultats obtenus », a-t-il expliqué. Outre les résultats obtenus, le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi a été informé des points de convergence ayant marqué lesdites consultations en termes de priorités devant soutenir la matérialisation de cette stratégie régionale.


Egrenant ces priorités, l’Envoyé spécial du secrétaire général pour la région des Grands lacs a cité, entre autres, le travail de médiation à effectuer pour favoriser le renforcement de la conscience politique entre les différents Etats concernés.

À cela s’ajoute la lutte efficace à engager contre les forces négatives qui empestent l’Est de la RDC en vue de leur neutralisation. Il y a aussi la lutte contre l’exploitation et le commerce illicite des ressources naturelles.

Enfin, la lutte contre la Covid-19 avec, à la clé, des interrogations quant aux moyens de gérer cette pandémie et assurer le relèvement des Etats de la région des Grands lacs.


L’autre action à mener, a indiqué M. Huang Xia, consiste à garantir un rôle beaucoup plus important à la société civile, aux associations des femmes et des jeunes. « Femme-paix et sécurité » d’un côté, et « Jeune-Paix et sécurité » de l’autre, constituent, d’après l’émissaire du secrétaire général de l’Onu dans les Grands lacs, les deux sujets transversaux censés couvrir toutes les autres priorités ».


Interrogé sur l’apport de la Monusco dans la prise en charge de la situation humanitaire consécutive à la dernière éruption volcanique survenue à Nyiragongo, M. Huang Xia a indiqué que la mission onusienne en RDC travaille d’arrache-pied sous la houlette de Mme Bintou Keita.

Il s’est toutefois réjoui de la solidarité régionale telle qu’exprimée par l’accueil que le Rwanda a réservé aux populations de Goma ayant trouvé refuge sur son sol.

« Sur le plan régional, c’est à nous de faire davantage pour encourager une meilleure interaction entre les pays concernés pour faire prévaloir davantage la solidarité régionale », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube