RDC-Egypte: Signature d’une série de contrats portant sur des projets ciblés de développement entre la RDC et l’Egypte.

Le Royal Maxim Palace Kempinski situé dans le New Caire, a servi de cadre mardi 2 février 2021, à la signature, en présence du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, d’une série de contrats portant sur des projets ciblés de développement entre la RDC et l’Egypte.


Dans le lot des investisseurs venus à la rescousse de la RDC figure la firme égyptienne Benya capital qui apporte 16000 Km de fibre optique afin d’augmenter la connectivité de la RDC. Pour un pays qui a besoin de 50.000 Km de fibre optique pour atteindre une digitalisation totale alors qu’il n’en compte à ce jour que 4.000 seulement, le contrat avec Benya Capital représente une bouffée d’oxygène.

Car, comme a eu à l’expliquer Augustin Kibassa Maliba, le ministre des PT-NTIC, au sortir de l’audience lui accordée par le Chef de l’Etat en Egypte, les 16.000 Km supplémentaires qu’apportera cette société égyptienne fera booster le réseau jusqu’à 20.000 Km. « L’idée est de toucher à peu près 70% des congolais qui pourront être impactés positivement par le développement de la fibre optique », a indiqué le ministre des PT-NTIC qu’accompagnait M. Ahmed Mekky de Benya Capital et un membre de la direction de la SCPT.

Avec un faible taux de pénétration numérique de l’ordre de 16%, la tendance est de le porter à 70%, a-t-il indiqué.


L’investissement dans ce domaine du Numérique pourrait atteindre les 500 millions de dollars, à en croire le ministre qui, par ailleurs, tient à ce que le coût de l’opération soit proportionnel au niveau des travaux à réaliser sur terrain. Il est sûr de l’impact social que va avoir un tel projet notamment dans l’absorption du chômage via des entreprises qui vont naître à la suite du déploiement de la fibre optique dans le Congo profond.


Ce projet qui s’inscrit en droite ligne de celui du Plan numérique mis en place par le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, rejoint la vision présidentielle d’une RDC connectée et totalement numérisée avec un impact social certain.

Le choix des axes et tracés pour le déploiement des 16.000 km du réseau de fibre optique étant déjà réalisé, le projet est passé dans sa phase de concrétisation à la suite de la signature, ce mardi 2 février, du contrat y afférent.


D’autres contrats signés pour lesquels les fonds ont été levés ont porté sur l’extension de Kinshasa avec la construction d’une nouvelle ville « Kitoko », la construction d’une route à péage de 185 Km sur l’axe Mbuji-Mayi-Kananga et sur la Nationale n°1, et enfin, sur l’érection d’une centrale photovoltaïque de 10 mégawatts au Kasaï oriental. Les autres contrats sont en voie de finalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube