RDC : “Dorénavant à Kinshasa, il n’est plus question d’amener le corps dans la salle ou lieu public pour organiser le deuil” (Gentiny Ngobila)

Gentiny Ngobila, Gouverneur de la ville de Kinshasa, a annoncé samedi 18 juillet 2020 qu’il ne sera plus question d’organiser des deuils dans des lieux ou salles comme cela se faisant avant.

Ce dernier s’exprimait à l’occasion du lancement des travaux de construction du funérarium de la morgue centrale de Kinshasa, et a prévenu qu’après la morgue, le corps pendra directement la direction du cimetière afin de procéder à l’inhumation.

Pour le gouverneur de la ville de Kinshasa, l’état d’urgence sanitaire décrété par le chef de l’État a donné des enseignements à la Ville pour lesquels elle doit suivre et pour lesquels elle s’est inspirée aujourd’hui.

“Même après le Coronavirus, nous allons continuer avec le même procédé. C’est-à-dire une fois que nous avons fait la levée du corps à la morgue, nous l’amenons au funérarium pour 45 minutes. Et après le funérarium, pour ceux qui sont chrétiens, ils peuvent amener le corps à l’église et après l’église on acheminera le corps vers le cimetière pour inhumation. Mais dorénavant à Kinshasa, il n’est plus question d’amener le corps dans des lieux, dans des salles où on a pris cette mauvaise habitude d’aller faire le deuil” a déclaré Gentiny Ngobila

Rappelons que, c’était suite à l’état d’urgence sanitaire décrété par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi que l’organisation des obsèques dans des salles a été interdite sur toute l’étendue du territoire national.

Frank Wasanga

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Facebook
Twitter
YouTube