RDC : Condamné à 20 ans des travaux forcés “la justice a été sévère avec Vital Kamerhe” (Sindika Dokolo)

Vital Kamerhe a été condamné par le Tribunal de grande instance Kinshasa Gombe à 20 ans des travaux forcés, pour Sindika Dokolo la justice a été sévère.

“La justice a été sévère avec Vital Kamerhe. La sanction quant à l’argent publique était 1 promesse du CACH” a réagi Sindika Dokolo

Ce dernier déplore pourquoi jusqu’aujourd’hui Corneille Nangaa et ses collègues n’ont pas rendu compte de leur gestion à la CENI.

“Mais on comprend mal comment on peut reconduire d’anciens cadres à la tête de la CENI sans avoir audité les milliards de dollars américains qui y ont été dépensés en toute opacité. 2 poids, 2 mesures?” a-t-il dit

Vital Kamerhe a été condamné par le tribunal de Kinshasa Gombe à 20 années de travaux forcés, outre des peines accessoires, dont l’interdiction d’accéder à tout mandat public, pendant les 10 années qui suivront la fin de sa peine de privation de liberté. Donc 30 ans d’exclusion de la vie politique du pays.

“Telle était l’issue fatale obligée, d’une procédure expéditive diffusée en direct à la télévision, sans que jamais ni lui, ni ses avocats, n’aient pu ni consulter le dossier, et à fortiori ni discuter les éléments de preuves rassemblés contre lui” a déclaré un des avocats conseils de Vital Kamerhe

“On remarquera que la condamnation ne se fonde sur aucune pièce (instructions écrites données,ou flux bancaires exécutés) et se contredit en soutenant qu’il aurait pu détourner de l’argent public alors qu’il n’était ni ordonateur, ni comptable de la dépense publique” a ajouté un des avocats conseils de Vital Kamerhe

Frank Wasanga

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Facebook
Twitter
YouTube