RDC : Arrestation du major Vincent, la version du ministère délégué à la défense nationale

Selon le communiqué du ministère délégué à la défense nationale, un major de la police militaire a subi la rigueur de la loi pour avoir tenté de bloquer le cortège du ministre Sylvain Mutombo Kabinga.

Pour  le ministère, la vraie version des faits indique que ledit major, en plus en tenue civile, n’était même pas de service le jour où il a tenté de bloquer le cortège du ministre Sylvain Mutombo Kabinga à l’entrée du camp Kokolo, soi-disant pour un contrôle.

À la question de savoir si un militaire peut se permettre de bloquer le cortège d’un membre du gouvernement de surcroît ministre du secteur de la Défense nationale, le ministère réplique « c’est Impensable »

« Dans son forfait, ledit major Vincent s’était même permis de dénigrer le ministre Sylvain Mutombo Kabinga en le collant l’étiquette de ministre UDPS. Pourtant quand on est ministre, on devient un homme d’État sans coloration politique.
En tout cas, lui seul sait ce qu’il voulait dire par là. Sinon, n’empêche de déduire, au regard de cet excès de courage, qu’il voulait dire par là qu’un ministre UDPS n’a pas tous les droits, avantages et immunités qui sont rattachés à la fonction de tout ministre? » ajoute le communiqué du ministère délégué à la défense nationale

Saisies de cette situation déplorable qui a duré près d’une vingtaine de minutes, les autorités militaires sont intervenues en donnant l’ordre d’arrêter immédiatement ce major Vincent pour son forfait qui pouvait lui coûter trop cher.

Après 15 jours de détention, il a été relâché.

« À la surprise générale, il s’est met à manipuler la presse en déformant la véracité des faits pour salir l’image du ministre Sylvain Mutombo Kabinga dans l’opinion » dénonce le ministère délégué à la défense

Frank Wasanga

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube