RDC: 16 septembre journée internationale de l’identité et le plaidoyer de l’ONIP en symbiose avec le ministère de l’intérieur [Tribune]

Tribune signée par Érick Binga

La date du 16 septembre a été retenue officiellement par le ministère de l’intérieur, sécurité et affaires coutumière comme étant la journée internationale de l’identité à l’instar des autres journées notamment, la journée de la femme, la journée des droits de l’homme etc.

Pourquoi la journée internationale de l’identité?

La journée internationale de l’identité (appelée ID-Day) a pour objectif de sensibiliser l’opinion sur le rôle important que joue l’identité pour permettre aux individus d’exercer leurs droits et leurs responsabilités de manière juste et équitable dans une société moderne.

Pourquoi le choix du 16 septembre ?

Le choix de la date du 16 septembre a été choisi pour commémorer l’objectif de développement durable (ODD) 16.9, qui appelle à une identité juridique pour tous, y compris l’enregistrement des naissances d’ici 2030.

La promotion de la journée internationale de l’identité

De peur que le monde oublie l’importance de l’identité, nous exhortons tous les décideurs politiques à se joindre à la coalition afin de les aider à créer un rappel permanent qui donnera à chaque pays, l’occasion, chaque année, de se regrouper et d’évaluer leurs progrès vers la réalisation de cet objectif de développement humain aussi fondamental. Cette campagne n’implique en aucun cas, aucun enregistrement financier, et montre que votre institution soutien cette initiative.

Considérant le contexte actuel de la Covid-19, les pays et les organisations qui choisiront d’observer lors de cette journée seraient encouragés à organiser des événements et des activités (tout en respectant les mesures sanitaires de la Covid-19) pour sensibiliser le public, les législateurs et les fonctionnaires sur l’adoption responsable de l’identité et de la protection nécessaire autour de cette dernière pour en faire un outil de travail pour le bien public.

Déroulement de la journée internationale de l’identité en RDC

L’ONIP en symbiose avec le ministère de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières a tenu à organiser une conférence-débat autours des différents partenaires clés qui accompagnent les missions dévolues à l’ONIP dans l’immeuble du gouvernement afin de plaider sur le rôle combien important de l’identité nationale d’une population vivant dans une société moderne.

Cette conférence-débat a connu la participation des intervenants de haute facture notamment l’ambassade USA AID fort africa, la cellule de financement des États, le vice-ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, les experts de l’ONIP, le directeur de la BCC, l’expert de l’AETA, l’expert de COVIPOL, et la BCR.

Le mérite et les remerciements pour l’organisation et la réussite de cette journée reviennent à monsieur le directeur général de l’ONIP pour la réussite de la plaidoirie en faveur de la journée du 16 septembre, comme journée internationale de l’identification.


Coup de chapeau à leurs excellences: Vice-ministre de l’intérieur, du budget, au ministère de la recherche scientifique et celui de PTNTIC sans oublier la ministre Jacqueline PENGE, et corneil NAANGA président sortant de la CENI

Le plaidoyer du directeur général de l’Office National d’identification de la Population Richard Ilunga Ntumba

Dans son discours d’ouverture, le DG de l’ONIP a plaidé pour la reconnaissance de la date du 16 septembre comme date de la reconnaissance de l’identité nationale dans un pays normal comme la RDC.

Le vice-ministre de l’intérieur a, au nom du gouvernement qu’il représente, déclaré officiellement que la RDC a adopté la journée du 16 septembre comme étant la journée internationale de l’identité.

Devant la presse, le DG de l’ONIP a brossé en quelques mots le résumé de son plaidoyer pour éclairer l’opinion tant nationale qu’internationale sur l’importance de cette organisation à l’immeuble du gouvernement.

Ci-dessous les mots de Richard Ilunga :

” D’abord j’aimerais dire que c’est un plaidoyer c’est-à-dire, la plupart des nations du monde ont pensé qu’il était important qu’il y ait une journée consacrée à l’identité à l’instar d’autres journées.

Il y a de journée de la femme, il y a de journée des droits de l’homme, de journée de l’enfance, il y a de journée des réfugiés et quand on pense que, qui tout ce monde-là ne sont pas identifiés, leur vie ne vaut pas la peine d’être vécu.

On pense qu’il faudrait aussi mettre en place une journée où le monde entier va célébrer la journée de l’identité puisque d’après les données de la banque mondiale, il y a près d’un milliard des personnes qui ne sont pas reconnus et ne peut être reconnu que, qui, officiellement n’existe pas.

C’est comme si qu’ils étaient des sans identifiés et ce n’est pas normal. Et ce qui n’est pas encore normal c’est le fait de penser que, près de la moitié de ces sans identifiés se trouvent en Afrique et lorsque que l’on pense que les congolais ne sont pas identifiés, quand on prend la moitié environ 500 millions qui ne sont pas identifiés et les congolais qui sont évalués ou estimés environ à plus ou moins 100 millions des personnes représentent à eux seuls près de 20% de ces non identifiés en Afrique.

Moi je trouve que l’ONIP porte secours mais évidemment la nation a déjà réagi par rapport à ça, ce qui justifie en grande partie la création de l’Office National d’identification de la population (ONIP) avec des missions claires, nettes et précises à savoir :


– Identification systématique de la population habitant en RDC et les congolais de l’étranger ;
– la création et l’entretien permanent du fichier général de la population qui sera totalement fonctionnel c’est-à-dire, qui pourra être utilisé par d’autres demandeurs;
– Et surtout l’octroie d’une carte d’identité sécurisée qui contiendra des données biométriques et les données biographiques ainsi que le fait de tirer de ce fichier national de la population surtout cela, un identifiant unique qu’on va appeler le NIM (Numéro d’identification Nationale) de chaque individu qui va faire en sorte que ces chiffres-là de 500 millions en Afrique doit baisser à 400 millions et on comprendra et on sentira que la RDC, ce grand pays qui se trouve au coeur de l’Afrique, le coeur doit battre comme il se doit, ce grand pays doit identifier sa population et ce grand pays a déjà mis en place tout ce qu’il faut et il ne reste plus que la volonté politique.

Je suis même très content que cette date qui coïncide avec le lendemain du lancement de la session consacrée au budget. C’est une session budgétaire qui commence le 15 septembre et nous nous réclamons la journée de l’identité le 16 septembre ce qui n’est pas un hasard de calendrier.

Nous souhaitons que le le législateur, que le gouvernement prennent en compte le budget de l’ONIP et ses missions nobles.” Richard Ilunga Ntumba DG ONIP

Tribune signée par Erick Binga Kalamba (conseiller en communication et médias)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Facebook
Twitter
YouTube