RDC : 1 an du gouvernement Ilunga “Un bilan économique et financier largement négatif”[Tribune]

Tribune signée par KILOSHO MUSEME/Financier

Depuis l’investiture du gouvernement Ilunga Ilunkamba par l’Assemblée Nationale, la RDC a connu que des promesses par le billet de son programme qui jusqu’aujourd’hui n’a pas connu le jour.

Le gouvernement Ilunga après douze mois, on ne peut rien retenir sur l’aspect financier et économique comme action positive.

Commençons premièrement par la situation économique du pays.

Aujourd’hui, nous avons connu une hausse de prix dans les marchés des biens et services ( transports, le riz, le manioc , le maïs, les factures de Snel et Regideso, etc) à cause de l’absence d’une politique économique rationnelle pour pallier à ce genre de situation.

La RDC durant les douzes mois du gouvernement Ilunga n’a pas reçu des nouveaux investissements étrangers, à part des promesses dans ce sens.

Le niveau de chômage, n’a pas connu une diminution à cause de l’absence de la création des emplois au cours d’une année de gestion du gouvernement Ilunga.

Sur le plan monétaire, depuis plus de 20 ans la Rd.Congo n’avait plus connu une spéculation si grave et forte comme nous avons observé au mois de juillet 2020.

Hormis cette spéculation, il faut ajouter aussi depuis le départ de Mobutu en 1997 la Rd.Congo n’avait plus connu une dépréciation de la monnaie nationale comme elle est aujourd’hui, 1$=2000fc sur le marché.

Là aussi le gouvernement n’a pas bien concilier sa politique budgétaire et la politique monétaire de la Banque centrale du Congo.

Enfin sur le plan financier, l’État a comme instrument financier la loi des finances ( budget) qui est sous le guide de la loi sur les finances publiques de l’État. Le gouvernement Ilunga Ilunkamba avait un budget annuel pour 2020 de 10 milliards $ comme prévision en recettes et en dépenses.

Après la généralisation de la pandémie de la covid-19, le gouvernement par le billet du premier ministre a fait signifié aux deux présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat qu’un collectif budgétaire est nécessaire pour corriger et adapter le budget à la réalité dû à la pandémie et aux diminutions des recettes causent par l’arrêt et la fermeture de plusieurs activités commerciales, financières et économiques tout comme mondiale et nationales.

Mais malheureusement, jusqu’à présent le collectif budgétaire n’a pas été déposé au parlement pour l’approbation.

Donc aujourd’hui nous pouvons dire que financièrement, le gouvernement Ilunga n’a pas un budget réel que le parlement connaît car le budget de 10 milliards $ est déjà irréalisable après la pandémie.

CONCLUSION :

Le gouvernement Ilunga n’a pas démontré la volonté de répondre aux besoins de la population, car pour y parvenir il devait avant tout observer à la lettre une bonne politique économique enfin de mettre un accent particulier sur la politique budgétaire base sur une production nationale efficace.

Si le Congo est par terre économiquement, il y a une seule raison parce que la production nationale est faible. Comme hier comme aujourd’hui, le gouvernement n’agit toujours en contre courant.

Tribune signée par KILOSHO MUSEME/Financier

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Facebook
Twitter
YouTube