Nord-Kivu : Le lieutenant général Constant Ndima Kongba, vient de rendre public à partir de ce mardi 29 juin, à travers un arrêté, une série de dispositions obligatoires, dans le cadre de lutte contre la 3e vague de la COVID19.

SVP veillez patager

D’après la mesure administrative lue par le Sylvain Ekenge Bomusa, Porte-parole du Gouverneur militaire du Nord-Kivu, ces dispositions prises sur proposition du Conseil provincial de sécurité renforcent les mesures barrières ordinaires par le fait que désormais « tous les voyageurs en provenance du Nord-Kivu vers d’autres provinces doit se munir d’un test Covid-19 négatif ».


En outre tout passager en provenance d’autres provinces et/ou d’un pays étranger pays doit être soumis à un test covid-19 obligatoire pendant que les aéronefs seront désormais désinfectés à l’atterrissage tout comme au décollage.


La mesure de l’autorité provinciale fixe le retour du couvre-feu à partir de 21 heures jusqu’à 05 heures du matin de meme que la réduction du nombre des passagers dans les taxis bus, voitures, bateaux et sur la moto.
L’installation des check points et l’instauration des patrouilles de la Police militaire, constitue l’une des dispositions parmi elles l’interdiction d’organiser les deuils ainsi que les veillées mortuaires.


Pour tout enterrement, les dépouilles mortelles seront conduites directement de la morgue au cimetière avec un nombre d’accompagnateurs n’excédant pas 50 personnes.


A noter que les dispositions prises par le Gouverneur Militaire de la Province du Nord-Kivu sont consécutives à la décision du Gouvernement central du 15 décembre 2020 relative aux nouvelles dispositions de lutte contre la Covid-19.

Elles se référent également à l’adresse du Chef de l’Etat du 15 juin qui faisait état de la montée vertigineuse des cas de contamination à la 3e vague de la Covid-19.


La notification de nouveaux cas de la contamination locale qui continuent à prendre l’ascenseur avec un risque élevé des cas importés en lien avec le trafic intense en province du Nord-Kivu et les régions où sévit la pandémie.

Frank Wasanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube