La RDC figure au nombre des économies les plus faibles d’Afrique

SVP veillez patager

En dépit de ses fabuleuses ressources naturelles et de son poids démographique, la République Démocratique du Congo figure au nombre des économies les plus faibles d’Afrique. Selon les statistiques de l’heure, son secteur commercial est peu compétitif, ses finances publiques sont déficitaires, de même que son secteur productif.


Pour corriger cet état de choses, Sama Lukonde préconise la diversification de son économie, à travers notamment la réhabilitation et la modernisation des infrastructures de base (routes, ponts, ports, aéroports, chemins de fer), l’industrialisation de son agriculture, de sa pêche et de son élevage, l’amélioration du climat des affaires, la promotion de l’entrepreneuriat, l’intégration du secteur informel dans le formel, la création des coopératives agricoles, d’une banque de crédits agricoles, etc.


Il a même martelé que l’agriculture devrait s’imposer comme le premier secteur pourvoyeur des richesses nationales, de manière à matérialiser l’idée chère au Chef de l’Etat, à savoir celle de la revanche du sol sur le sous-sol. Il a fait savoir qu’un plan directeur d’industrialisation du pays est en chantier.


L’assainissement des finances publiques figure au nombre des priorités du nouveau gouvernement, avec un accent particulier sur la lutte contre les crimes économiques à mener par l’Inspection Générale des Finances et la Cour des Comptes. Il y a également nécessité des réformes fiscales et du Code des investissements.

LePhare Quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube