Kwango: « J’ai démissionné parceque je ne suis pas un accroc et je dénonce la désignation de mon intérimaire par le président de l’assemblée provinciale » (Jean-Marie PETIPETI)

Dans sa communication officielle, le gouverneur de la province du Kwango Jean-Marie PETIPETI Tamata a fait savoir à la population de sa province qu’à partir où il a démissionné, il y a des conséquences juridiques à tirer.

« Je voudrai à travers cette communication, qu’on évite à des confusions dues à des interprétations tendancieuses de la loi, selon les intérêts égoïstes des uns et des autres afin de garantir la Paix et la Sécurité à travers toute la province » dit le communiqué

Jean-Marie PETIPETI Tamata déclare qu’il a démissionné pour deux raisons.

  1. L’harmonie avec l’assemblée provinciale. Et si cette harmonie venait à se briser, la gestion de la province devient difficile et compliquée.
  2. Pour démontrer qu’il n’est pas un parvenu pour s’accrocher au pouvoir, il n’est pas un accroc, bien au contraire, il est venu pour l’intérêt supérieur de la province, pour servir, si non il allait laisser courir la motion jusqu’à la fin et l’attaquer en justice par rapport à toutes les irrégularités qui ont émaillé sa procédure dans son ensemble.

Ce dernier demande à tout le monde de garder son calme en attendant qu’il dépose sa démission auprès du Chef de l’État pour le rejet ou la prise d’acte.

Le gouverneur du Kwango Jean-Marie PETIPETI Tamata dénonce l’acte posé par le président de l’assemblée provinciale en désignant illégalement un intérimaire à la personne de Léopold Kangalumba, sans attendre la décision du gouvernement central.

Blanchard Dikambi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube