Kinshasa : Dépêché par Mboso N’Kodia, Blanchard Dikambi echange avec les chefs de rues du quartier Ngiesi dans la commune de Kimbanseke

SVP veillez patager

Dans le cadre de ses actions de terrain initiées par Christophe Mboso N’Kodia, président de l’Assemblée nationale, Blanchard DIKAMBI, coordonnateur de la Cellule de communication de l’Assemblée nationale, s’est entretenu, mercredi 5 janvier 2022 avec les chefs de rues du quartier Ngiesi, situé dans les hauteurs de la commune de Kimbanseke.

Envoyé spécial du speaker de l’Assemblée nationale auprès de cette base, Blanchard DIKAMBI est descendu dans l’arène pour s’entretenir avec cette notabilité regroupée au sein d’une coordination. À l’appel, c’est une cinquantaine chefs de rues, qui se sont assemblés, sous la houlette de M.Kibambi Fula Ngenge, au bureau du quartier pour écouter le message de l’émissaire de Christophe Mboso.


Étant donné son emploi de temps surchargé, le président Mboso Christophe a dépêché Blanchard DIKAMBI pour prendre la température de ce coin perdu de la capitale, surplombant le quartier Siwambanza, sur la route Mokali.
Prenant la parole, M.Kibambli Fula Ngenge a circonscrit l’activité dans son contexte.


« Il s’agit de la visite du coordonnateur de la cellule de l’Assemblée nationale et son équipe qui viennent nous visiter et s’entretenir avec nous, recueillir nos desiderata afin de les soumettre aux autorités ».


En guise d’accueil des convives, un tonnerre d’applaudissements a retenti parmi l’assistance.


« En fait, nous n’avons rien vendu et nous ne nous devons pas attendre à recevoir un quelconque cadeau; mais nous devons lui présenter nos doléances afin qu’il soit notre interprète auprès des autorités », a recadré le coordonnateur Kibambi.


A sa suite, c’est le secrétaire de quartier Ngiesi, M.Blaise Mwasiala qui, au nom du chef du quartier Silu André empêché, a retracé l’historique et les limites géographiques de son entité.


« Un des 46 quartiers de la commune de Kimbanseke, créé en 2005. Enclavé et déshérité, cette entité manque tout: pas de voie d’accès, pas d’électricité, d’eau potable…. bref, pas d’infrastructures de base ».


Le quartier fait face à une insécurité grandissante, notamment avec le phénomène kuluna. Aussi la population demande-t-elle dans l’immédiat l’installation d’un sous-commissariat de la police dans le quartier.


Prenant la parole, Blanchard DIKAMBI a expliqué le mobile de sa visite auprès de cette notabilité.


« En tant que communicateur, entouré d’une forte délégation de professionnels des médias, je suis descendu pour nouer un premier contact avec vous, la notabilité du quartier Ngiesi. Ensuite, je viens vous rappeler le respect des institutions de la République : président de la République, parlement, gouvernement de la République ainsi que l’autorité à la base (locale), comme le chef de rue. Le respect de l’autorité amène le développement, car toute autorité vient de Dieu, dit un adage. L’équipe de professionnels des médias et moi-même, nous faisons le porte-parole du quartier Ngiesi. Nous avons vécu la réalité sur le terrain, et nous allons interpeller les autorités sur les vrais problèmes de ce quartier. Notre magazine « Allô Peuple » vous offre une tribune pour vendre l’image du quartier Ngiesi. », a-t-il dit en substance.


En direct, le président de l’Assemblée nationale s’est entretenu par téléphone avec l’assistance.


Il a remercié les chefs de rues et la notabilité qui ont toujours répondu massivement à ses meetings, notamment ceux de Kimbanseke et Terrain Municipal de Masina.
Il a, de ce fait, promis de rencontrer la notabilité de Ngiesi avant le 20 janvier 2022.

Frank Wasanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube