Examen d’État : 35 élèves attaqués à Isiro, une dizaine de filles violées

« Nos finalistes de l’Institut Rungu qui étaient à Isiro dans la province du Haut-Uele pour passer les épreuves de l’Examen d’État » ont été victimes d’une attaque armée des personnes non autrement identifiées cette nuit, à la veille du début des épreuves hors session.

Selon Abbé Georges Semende, président de la Commission justice et paix de cette province, sur TOP CONGO FM, « ces bandits ont tout volé : argent, téléphones. Ils ont violé une dizaine de filles. Une d’elles a avoué avoir été violée, mais les autres n’ont rien dit. Elles cachent. Celle qui a avoué est prise en charge immédiatement et elle se porte bien ».

Enquête en cours 

« Les finalistes sont traumatisés. Toutes les autorités sont sensibilisés. Le maire de la ville promet de les prendre en charge et rembourser l’argent des frais volé ».

Pour l’instant, « tous les services de sécurité sont mobilisés. Les enquêtes sont en cours ».

Cette triste nouvelle intervient au moment où le ministre national de l’Enseignement primaire secondaire et technique (EPST) affirmait, quelques heures plus tôt, que « le rapport que nous recevons de tous nos points focaux à travers la République montre que ces épreuves se passent dans le calme et dans la sérénité ».

Le 26 août dernier, « 5 élèves ont été tués à Masisi au Nord-Kivu » alors qu’ils participaient au Test national de fin d’études primaires (Tenafep)

Top Congo/Infosplus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube