RDC : Le Comité de Conjoncture économique se dote d’un protocole de gestion de politique budgétaire et monétaire

Le Comité de Conjoncture a pris l’option d’un « protocole de gestion de politique budgétaire et monétaire entre la Banque Centrale du Congo et le Gouvernement, représenté par le ministère du Budget et celui des Finances, pour préserver le cadre macroéconomique en RDC.

C’était mardi 23 juin 2020, au cours de sa traditionnelle réunion présidée par le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba. Trois dossiers ont été examinés par les membres du Comité, il s’agit de la note de conjoncture présentée par la VPM, Ministre du Plan, Élysée Munembwe, la note d’information du Ministre des Mines et celle du Gouverneur de la Banque centrale du Congo relative aux mesures d’encadrement de la situation économique.

Du compte rendu de la réunion fait par le VPM, Ministre du Budget, Jean-Baudouin Mayo, on retient que le Comité de Conjoncture économique a noté une décélération du rythme de formation des prix et un ralentissement de la dépréciation de la devise nationale, mais ce dernier estime qu’il est indispensable de multiplier les efforts pour préserver la stabilité du cadre macroéconomique, d’où la mise en place du protocole de gestion de politique budgétaire et monétaire entre la BCC et le Gouvernement de la République.

Concernant le secteur minier, le Comité de Conjoncture économique a révélé le bon comportement des principaux produits miniers sur le marché, à savoir le cuivre, le cobalt, l’or et le Zinc, et a enregistré l’apparition du diamant sur le tableau des exportations. Pour le cuivre, comme la semaine dernière, une tendance haussière du prix est observée, tandis que pour le Cobalt, quelques frictions enregistrées peuvent ramener à la baisse son coût sur le marché. Le Comité de Conjoncture a instruit par ailleurs le Ministre des Mines, Willy Kitobo, à enquêter sur les exportateurs de l’or et de l’étain, car malgré l’amélioration des prix de ces produits miniers sur le marché international, cela ne se ressent pas dans le trésor du public.

Depuis le début de la crise sanitaire causée par la COVID-19 et ses effets pervers qui ont touchés plusieurs secteurs vitaux, le Comité de Conjoncture économique, outre ses membres notamment les ministères du Budget, du Plan, de l’Économie Nationale, du Commerce Extérieur, des Mines, des Finances, ainsi que de la Banque Centrale du Congo, associe d’autres ministères et structures. Pour cette séance, ont été conviées, la Ministre d’État, Ministre du Travail et Prévoyance Sociale, la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) et l’Association Nationale des Entreprises du Publique (ANEP)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube