Assemblée Nationale : Le député national Iyananio Moligi initie une proposition de loi portant la réforme du secteur de la recherche scientifique en RDC

Le cabinet du président de l’Assemblée nationale a réceptionné, jeudi 29 avril, une proposition de loi portant réforme du secteur de la recherche scientifique.

L’initiative est du professeur Iyananio Moligi Simon-Pierre, député national élu du territoire de Shabunda, province du Sud-Kivu.


« Je viens de déposer une proposition de loi portant sur la recherche scientifique et l’innovation technologique en République démocratique du Congo ». a déclaré cet élu du peuple


Faisant l’état des lieux du secteur, le député Simon-Pierre Iyananio a mentionné qu’une loi a déjà défini le cadre légal de la recherche scientifique dans ce pays.

C’est l’ordonnance-loi de 1982 signée par le Maréchal Mobutu, président de la République.

Il était donc temps, 40 ans après, que soit redéfini le cadre légal de la recherche scientifique en RDC.


« Ce pays ne pourra jamais décoller si nous ne mettons suffisamment de moyens et d’énergie dans la recherche scientifique. Il s’agit de la sécurité de nos frontières, de l’agriculture, de la santé et des sciences sociales en général. Nous devons comme font les autres nations qui aspirent au développement investir dans la recherche et surtout dans l’innovation technologique ». a-t-il ajouté


Par rapport à la loi de 1982, le professeur Iyananio propose que soit créé un fonds national pour la recherche scientifique, lequel serait alimenté par des fonds qui proviendraient des licences de l’exploitation forestière, les télécommunications, et autres.


Il sera question de prélever au moins un pourcent de tout ce que les Congolais dépensent pour la communication pour l’affecter à la recherche scientifique, a-t-il suggéré par ailleurs.


D’autre part, l’élu de Shabunda voudrait que le pays envisage un projet de mise en place d’un satellite qui permettrait à la RDC de sécuriser ses frontières, maîtriser sa pluviométrie, améliorer son agriculture, etc.


L’autre innovation contenue dans cette proposition de loi vise l’amélioration du conseil national pour en faire un conseil national de la science et la recherche en général, avec cette particularité que ce conseil va contrôler tous les projets de recherche dans les universités, centres et instituts de recherche.


« Nous voulons aussi améliorer le comité national d’éthique parce qu’on ne sait pas faire de la recherche sans éthique ».


Enfin, la proposition de loi incite le gouvernement à créer des académies qui organisent la recherche scientifique.

On peut envisager une académie pour les sciences humaines, une académie pour la recherche médicale, une académie pour la recherche agronomique à la tête desquelles seront placés des chercheurs compétents.

Frank Wasanga

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Facebook
Twitter
YouTube