61ème anniversaire de l’indépendance : le Premier Ministre Sama Lukonde honore les pères de l’indépendance Kasavubu et Lumumba

SVP veillez patager

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a présidé, mercredi 30 juin 2021, au nom du chef de l’État, la cérémonie de dépôt des gerbes de fleurs devant les monuments du premier Président de la République, Joseph Kasavubu, dans la commune qui porte son nom et du premier Premier Ministre, Patrice Emery Lumumba, dans la commune de Limete à Kinshasa.

Cette cérémonie chargée de symboles marque les 61 ans d’indépendance de la République Démocratique du Congo.

Différentes personnalités et chef des institutions de la République ont rehaussé de leur présence cette cérémonie en déposant leurs gerbes de fleurs. C’est notamment les représentants des présidents de deux chambres du Parlement, les représentants du Conseil Supérieur de la Magistrature, des autorités militaires et policières, les responsables des Institutions d’appui à la démocratie et plusieurs autres personnalités.

La cérémonie s’est déroulée dans un format réduit en raison de la covid-19 qui sévit encore en RDC, en général, et à Kinshasa, en particulier.

Tout est parti du rond-point Kimpwanza dans la commune de Kasavubu où trône le monument du premier Président de la RDC. La même cérémonie s’est poursuivie au mémorial Patrice Lumumba, Place échangeur de Limete.

Un appel à l’unité lancé

C’est par une messe d’actions d’actions de grâce en la Cathédrale Notre Dame du Congo à Lingwala que cette journée d’hommage aux pères de l’indépendance s’est clôturée, en présence du Chef du Gouvernement et de toutes les personnalités.

Dans son homélie tirée des livres de 2 Thessaloniciens 3 : 6-10, 18 et de l’évangile selon Luc 4 : 14-22, Monseigneur Vincent Tshomba, l’officiant de cette célébration eucharistique, a mis l’accent sur l’unité et la cohésion nationale ainsi que sur le travail pour le développement du pays.

Pour lui, l’unité et la cohésion nationale sont des armes dont les Congolais disposent pour faire sortir leur pays de sa situation actuelle. Il a fustigé les antivaleurs, dont le népotisme, le tribalisme, l’égoïsme, le régionalisme, qui menacent la cohésion nationale et plombent le décollage du pays.

L’officiant du jour a reconnu tout de même les efforts encourageants visibles qui sont faits par les dirigeants actuels.

Frank Wasanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube